Clapoti clapota

Le collectif " fabrique moi un mouton "

Pourquoi ce choix d’équipe pour le concours Archi<20 :

Nous nous sommes retrouvés à trois pour commencer car tous titillés par la question de l’habitat minimal. La dimension ajoutée de la plaine inondable nous a fait soulever de nouvelles problématiques telles que la flotabilité et la mobilité – en un mot l’adaptabilité – de l’habitat de demain. Chacun a amené ses expériences de projet (travail dans des agences différentes), sa propre curiosité (tous attiré par des problématiques diverses) et ses compétences complémentaires (territoire, cultures constructives, design…).

Le projet Archi<20 :

Tout commence autour d’un noyau doux : ce serait le refuge, le cocon, où l’on se sent protégé...Pas besoin de le chauffer, la chaleur de notre corps est suffisante. On aurait ensuite deux autres noyaux, le noyau "eau" pour se laver, nettoyer, arroser, et le noyau "foyer’ autour duquel on se réunit, le feu avec lequel on cuisine et l’on se nourrit...Trois entités minimales qui rassemblent les essentiels de nos besoins quotidiens... Puis nous avons cette peau secondaire, des fils qui filtrent la lumière et les vues, qui symbolisent en douceur la frontière entre l’intérieur et l’extérieur, à tel point qu’elle devient presque invisible. On est ni dedans, ni dehors, on est dans un entre deux que l’on peut user de toute les manières possibles... Cette peau laisse entrevoir, de jour comme de nuit, les trois noyaux, les trois essentiels…

Les petits plus Archi<20 :

La peau de notre habitat est réalisée sous la forme d’une résille assez ample… Nous aimerions la densifier par certains endroits pour créer des zones d’ombre, des zones plus ou moins opaques… Nous avons commencé à faire un rapide tour d’idées et plusieurs viennent : commencer un tissage avec des fils de récupération, réaliser de petits moulins à vent, jouer avec la verticalité de bambous suspendus… Tout cela pourrait faire l’objet d’expérimentation, d’évolution du prototype au fil du temps

A propos des architectes

Regroupés lors d’expérimentations de matériaux à l’échelle 1 :1, l’envie du " faire" nous est restée et nous avons donc commencé à travailler ensemble sur des concours, des collaborations, des expérimentations sauvages… Le collectif s’est enrichi de nouvelles têtes à chaque projet, et continue de tisser sa toile doucement ! Nous continuons donc avec cette envie de construire, d’expérimenter, de s’amuser ensemble. Car quoi de mieux pour de grand enfants que de travailler en jouant !

(de gauche à droite)

Mélanie Mathevet, Architecte DE, Grenoble

Alexandre Vial-Tissot, Architecte DE, Paris

Manuel Henry, Architecte DE, Sarlat

Mathieu Biberon, Architecte DE, Grenoble

(et aussi Anaïs Chesneau, Yolaine Giovannini, et Virginie Granger…)